Blog Finance | 6 janvier 2020

Les compétences clés du Directeur Financier de 2020

les compétences du DAF en 2020

Ces dernières années, le métier du Directeur Financier s’est profondément transformé dans les entreprises. Comme les autres services, ces missions tendent à épouser pleinement la digitalisation des systèmes d’information et particulièrement l’automatisation. Indispensable pour la valeur de l’entreprise, son influence doit permettre de faciliter la recherche de croissance ainsi que dans la gestion des complexités en matière de maitrise des coûts. Focus sur les compétences indispensables du DAF en 2020.

Face à l’accélération de l’automatisation des tâches dans les entreprises, les Directions Financières sont en constantes adaptation. Leur défi majeur sera de placer l’humain au cœur des avancées technologiques qui se succèdent (Blockchain, IA, machine learning, robots, dématérialisation). Celles-ci représentent de vraies opportunités pour la fonction, mais encore faut-il savoir les maitriser. Selon une enquête PwC, les Directeurs Financiers estiment que pour l’heure leurs équipes passent encore 80% de leur temps sur la production de données contre 20% pour l’analyse. Des chiffres qui devraient vraisemblablement s’inverser dans les années à venir. Pour faciliter cette transition, le Directeur Financier de 2020 doit devenir le fer de lance de l’innovation dans son organisation mais ce n’est pas tout.

 

Être un maître des données

Dès à présent, les données toujours plus croissantes ont placé le directeur financier au cœur de l’activité de l’entreprise. Son rôle est passé ainsi de transactionnel à central. Selon une étude de Accenture Strategy, 90% du temps des Directeurs Financiers devrait dorénavant être consacré aux données mais encore peu d’entreprises ont atteint ce stade à l’heure actuelle. La tâche est très complexe car elle nécessite de faire évoluer les profils et les compétences des membres de l’équipe.

 

Maîtriser la complexité croissante de la sécurité des données

La sécurité des données est devenue un enjeu majeur pour le département de la finance, particulièrement avec la mise en place du RGPD en mai 2018. La réglementation européenne a conduit à une complexité croissante qu’il convient de maîtriser pour les équipes financières. La digitalisation entraine une augmentation du risque sécuritaire, elle contraint les entreprises à mettre en place des processus pour contenir et maîtriser le risque au travers un contrôle des données plus poussé, des benchmarks de ce que font les concurrents pour les maîtriser et un renforcement du modèle économique.

 

Faire le lien entre Data science et business

Nous l’avons dit, les données et l’analyse deviennent des éléments indispensables pour l’entreprise. Que ce soit pour développer des ventes, analyser le comportement client et ainsi maîtriser les coûts ou plus traditionnellement pour l’exploration de nouveaux marchés. L’intelligence artificielle et la robotisation des processus deviennent ainsi impératives pour gérer toute cette data. Selon PwC, près de 50% des DAF devraient recourir à ces technologies pour améliorer leur performance en 2020.

 

S’appuyer sur les données pour prendre des décisions

CRM, sites web, réseaux sociaux ou encore campagnes marketing, des millions de données sont générées par les entreprises et leurs traitements dans leurs globalité est impossible : c’est le Big Data. Seul l’IA permet aux entreprises de les analyser afin d’en extraire des informations de haute valeur ajoutée dans le but de prendre des décisions. À l’heure où l’expérience client et l’expérience collaborateur sont déterminants, ces décisions peuvent s’avérer stratégiques. En 2020, le Directeur Financier doit définir sa stratégie autour d’une analyse précise de ces données pour prédire le comportement client et ainsi optimiser le cycle de vente.

 

Acquisition des talents et croissance de l’entreprise

En 2020, le Directeur Financier se doit de gérer l’acquisition et la rétention des talents pour construire un plan de gestion des compétences structuré. Dorénavant, les DAF devraient prioriser les compétences relationnelles. Les compétences autour de la data deviennent indispensables pour compléter les équipes financières de plus en plus multitâches et multi-compétences.

La mission des DAF se concentre désormais sur les problématiques d’investissement pour la croissance de l’entreprise et un nombre croissant d’entre eux y voient l’opportunité de démarrer une transformation organisationnelle approfondie pour la création de valeur. Enfin, le DAF prend un rôle central dans l’évaluation des investissements technologiques à mener dans le but de dénicher de nouvelles opportunités business.

 

A propos de Talentia Software

Talentia Software est un des principaux éditeurs internationaux de solutions de digitalisation des fonctions RH et finance pour les ETI. Talentia développe des solutions de gestion de la Performance Financière (comptabilité, consolidation, reporting et élaboration budgétaire) et des RH (paie-RH, gestion des talents, gestion administrative des collaborateurs). Les solutions de Talentia sont complètes, intégrées et adaptées à la complexité spécifique que doivent gérer les ETI. Talentia Software est un groupe français qui dispose d’une forte présence en Europe du Sud notamment en Italie, Iberia, Grèce. Suite à l’acquisition d’Addedo en 2018, Talentia est désormais également présent en Suisse, Allemagne et North America. Plus de 3600 entreprises utilisent d’ores et déjà les solutions Talentia pour simplifier la gestion de leur complexité financière et RH. En 2018, le groupe a réalisé 70 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 450 collaborateurs.
Plus d’informations : https://www.talentia-software.fr/contact/